Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 07:16

 

Au coin d’une rue
Dans un violon qui joue,
Dans un enfant, j’ai reconnu
Calée entre le menton et la joue

L’étincelle du génie…

Ah pourtant, non !
Le voila qui se tourne
Ces yeux, cette peine,
Ne valent aucun son.

L’étincelle du génie …

Il me regarde et il pleure
Le blessais-je avec mes illusions?
Il a compris de trop bonne heure
Les ravages de l’ambition…

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Virginie - dans Un peu de poésie
commenter cet article

commentaires

Aend 03/04/2009 14:13

Biensûr,
celui-ci je le connais bien!
ses doux airs, sa beauté glaciale, et son exellence à toute épreuve me reviennent plus souvent qu'a mon tour, mais jamais assez.

Encore une fois, jolie illustration!

L'orange Maltaise

  • : L'orange maltaise
  • L'orange maltaise
  • : « Il pourrait se trouver, parmi [mes lecteurs] quelqu’un de plus ingénieux ou de plus indulgent, qui prendra en me lisant ma défense contre moi-même. C’est à ce lecteur bienveillant, inconnu et peut-être introuvable, que j’offre le travail que je vais entreprendre. Je lui confie ma cause ; je le remercie d’avance de se charger de la défendre ; elle pourra paraître mauvaise à bien du monde ! » (Mémoires de la Duchesse de Dino, 1831)
  • Contact

Liens

Archives