Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 13:13







A mon ami Gustave, en toute amitié





Gustave de V. milite activement pour le rétablissement du duel d’honneur. Je précise qu’il organise aussi des duels avec ses virils amis, avis aux intéressés. Découvrons-donc  ses brillants arguments pour nous convaincre que tout homme qui se respecte devrait le soutenir.

 

 

« Pour ce que le combat singulier, d'homme à homme, a d'héroïque,

 

Cela commence bien, avec panache et style. Juste un peu poussiéreux peut-être : les mœurs se relâchent mon petit Gustave, tu peux aussi retrouver tes amis d’homme à homme dans un lit pour ce que cela a d’érotique.


Pour ce que le conformisme, la lâcheté et la couardise ont de méprisable,

 

On pourrait peut-être rassembler les « lâches », les « couards » et les « conformes » et s’en occuper à la Pol Pot, comme cela, il ne resterait plus que le vivier des hommes d’honneur. Seulement il faut bien des « méprisables » pour fabriquer nos épées…


Pour ce que le panache se raréfie,

 

J’ai d’ailleurs rejoint le comité de défense du casoar.


Pour ce que le combat, le danger et la souffrance forgent un homme plus sûrement que les boîtes de nuit, le consumérisme et le renoncement,

 

Consumérisme et renoncement, super market shopper et moine ascétique : même (non-)combat ! Remarquez, pourquoi pas, faisons sortir ces « renonçants » de leurs couvents et qu’ils se battent ! Mais, je suis très mauvaise langue, tu voulais parler de ceux qui renoncent à se battre et à promouvoir leurs idées.  C’est quand même ce qui s’appelle se tirer une balle dans le pied… Et puisque tu es pour le rétablissement du duel au pistolet, je te souhaite bon courage, mais je ne m’inquiète pas trop, comme tu le dis si bien, la souffrance forge un homme!

 

La plupart des gens se battent nolens volens au cours d’une guerre, pour éviter à leurs enfants plus tard d’avoir à le faire. Quelle erreur ! Il faut leur souhaiter beaucoup de guerres ! « Le combat, le danger et la souffrance», voila ce qu’il faut pour façonner un homme. Il suffit de faire la queue devant chez le prothésiste avec un vétéran d’Irak pour le constater. Etrangement, ces vétérans ne sont pas reconnaissants et disent de temps en temps à leur psychiatre qu’ils ont du mal à être des hommes avec quelques membres en moins… Ils n’ont manifestement pas compris l’honneur et la chance qu’ils ont eus.


Pour ce que le mépris de la mort a de noble et de grandiose,

 

Laissons ici la parole à un homme qui savait de quoi il parlait, j’ai nommé Antoine de Saint-Exupéry : « On vante [le] mépris de la mort. Je me moque bien du mépris de la mort. S'il ne tire pas ses racines d'une responsabilité acceptée, il n'est que signe de pauvreté ou d'excès de jeunesse». Je t’assure, Gustave, que son livre, Terre des hommes, est assez viril pour toi.

Pour ce qu'un homme mettant sa vie en jeu est d'autant plus grand que le prétexte en est petit,

 

C’est clair, je dis d’ailleurs : quand on a une bonne raison de mettre sa vie en jeu, attendons-en une mauvaise, ce sera plus noble !

Seulement, je me permets ici un petit rappel technique : il faut songer à cette loi stupide qui punit la « non-assistance » à personne en danger. En effet, si je vois un enfant qui se noie, pourquoi me précipiter à risquer ma vie? Dans quelques minutes, quelqu’un oubliera de me tenir la porte et j’aurai là le duel du siècle !


Pour ce que, du combat d'Achille triomphant d'Hector à Cyrano de Bergerac ridiculisant le vicomte de Valvert, les plus grands héros de littérature et de poésie étaient fameux duellistes,

Pour les traits d'esprits à ces occasions (Sainte-Beuve gardant son parapluie, disant qu'il voulait bien être tué, mais pas mouillé),

 

Comme c'est épique cher Gustave! Et comme c'est vrai, d’ailleurs d’Hamlet à Othello, les plus grands héros de la littérature et de la poésie sont de fameux suicidés. Et quelles belles déclarations ils ont faites à l’occasion ! Vive le suicide et les traits d’esprits prononcés à ses occasions (dommage qu’il y ait en général peu de personnes pour les entendre)!


Pour ce qu'un bon coup d'épée ferait gagner du temps que l'on perd à tenter d'expliquer les choses aux médiocres et aux bornés,

 

Encore une fois, c’est limpide, tu as bien raison. Tu mets ainsi tes pas dans ceux des grands hommes de l’histoire : les membres du Comité de Salut Public, Lénine, Staline, Hitler, Pol Pot... Seulement, il n’y a pas qu’un bon coup d’épée pour cela, tu conviendras avec moi qu’une bonne chambre à gaz est plus efficace. Mais, tu es de la vieille école, tu veux avoir le plaisir et l’honneur de les passer un par uns au fil de l’épée. Attention quand même à ne pas trop salir ton habit, ta maman aura bien du travail sinon, la pauvre.


Pour ce que cela nous permettrait d'occire de sujets de la perfide Albion sans avoir maille à partir avec la justice,

 

Ca y est ! Tu as réussi caser « la perfide Albion », pour un peu tu serais presque poète.


Pour ce qu'à vivre pour rien, il est préférable de mourir pour quelque chose, 

 

Exactement. Je pense qu’on devrait écrire cela au fronton de toutes les unités de soins palliatifs. Ce serait particulièrement pertinent au département pédiatrie, il faut instruire les enfants !

Parce que feu Volkoff faisait partie de l'association pour le rétablissement du duel,
Parce que Bernard Lugan en fait toujours partie,


Nous souhaitons et espérons le rétablissement du duel d'honneur dans la législation française, qu'il soit à l'épée ou au pistolet. »

 

Et bien je suis pour ! Comme cela tous les gens « d’honneur » feront la preuve de leur courage et de leur abnégation. Non seulement ils risqueront, mais ils perdront leur vie. Et il n’y aura que ce pleurnichard de Saint-Exupéry qui ressentira « en face de cette triste parade une impression non de noblesse, mais de misère ».

 

Si après cela vous n’êtes pas convaincus que Gustave est un homme d’honneur, qui a une grande expérience de la souffrance, qui respecte la vie humaine et se souvient que tout le monde n’a pas la chance de pouvoir jouer sa vie sur un petit prétexte, c’est que vous méritez qu’il vous passe au fil de l’épée !

 


Signé: Le Chapelier fou

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Virginie - dans Société
commenter cet article

commentaires

L'orange Maltaise

  • : L'orange maltaise
  • L'orange maltaise
  • : « Il pourrait se trouver, parmi [mes lecteurs] quelqu’un de plus ingénieux ou de plus indulgent, qui prendra en me lisant ma défense contre moi-même. C’est à ce lecteur bienveillant, inconnu et peut-être introuvable, que j’offre le travail que je vais entreprendre. Je lui confie ma cause ; je le remercie d’avance de se charger de la défendre ; elle pourra paraître mauvaise à bien du monde ! » (Mémoires de la Duchesse de Dino, 1831)
  • Contact

Liens

Archives