Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

1. Quand même je parlerais en langues, celle des hommes et celle des anges, si je n’ai pas la Charité, je suis comme un métal qui résonne, comme une cymbale retentissante.

2. Quand même j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais la foi la plus profonde, celle qui transporte les montagnes, si je n’ai pas la Charité, je ne suis rien.

3. Quand même je distribuerais tous mes biens aux affamés, quand je livrerais mon corps aux flammes, si je n’ai pas la Charité, je n’en retire rien.

4. La Charité prend patience, la Charité est bienveillante, elle ne jalouse pas, elle ne se vante pas, elle ne s’enfle pas d’orgueil,

5. La charité n’est pas ambitieuse, elle ne recherche pas son intérêt, elle ne s’irrite pas, elle ne pense pas à mal,

6. Elle ne se réjouit jamais du malheur, mais tire sa joie de la Vérité.

7. La Charité souffre tout, elle croit tout, elle espère tout, elle endure tout.

8. Où on trouve les prophéties, elles cesseront, où l’on trouve les langues, elles se tairont, où l’on trouve la connaissance, elle se perdra, mais la Charité ne passera jamais.

9. Nos prophéties sont partielles, notre connaissance est partielle.

10. Quand viendra l’avènement de la perfection, ces choses partielles passeront.

11. Alors que j’étais un enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. Quand je suis devenu un homme, j’ai mis ces choses derrière moi.

12. Aujourd’hui, nous ne voyons qu’un pâle reflet au travers d’un miroir, mais le jour viendra où nous verrons face à face. Aujourd’hui ma connaissance est partielle, mais alors, je connaîtrai aussi pleinement qu’Il me connaît.

13. Quand ce temps sera venu, ces trois choses demeureront : la Foi, l’Espoir et la Charité, et la Charité est la plus grande d’entre elles.  

(1 Co.13, 1-13)

[Ma propre traduction depuis la Vulgate]

Partager cette page

Repost 0
Published by

L'orange Maltaise

  • : L'orange maltaise
  • L'orange maltaise
  • : « Il pourrait se trouver, parmi [mes lecteurs] quelqu’un de plus ingénieux ou de plus indulgent, qui prendra en me lisant ma défense contre moi-même. C’est à ce lecteur bienveillant, inconnu et peut-être introuvable, que j’offre le travail que je vais entreprendre. Je lui confie ma cause ; je le remercie d’avance de se charger de la défendre ; elle pourra paraître mauvaise à bien du monde ! » (Mémoires de la Duchesse de Dino, 1831)
  • Contact

Liens

Archives