Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 17:52



 

LipDub Jeunes UMP 2010 - Officiel


J'avais décidé de garder ça pour moi, et puis après tout...


Les jeunes militants UMP veulent rompre avec leur image de Jean Sarkozy miniatures, Auteuil-Neuilly-Passy, « je vote comme papa, maman aussi ». Ils ont envie de nous communiquer leur joie de vivre, de nous montrer leur volonté de changement, leur profonde compréhension des préoccupations populaires. Ils veulent « déculpabiliser » les gens, surtout les jeunes comme eux. Car l’UMP est d’abord le parti du cœur, constitué d’hommes et de femmes chaleureux et ouverts, prêts à débattre de leurs idées avec passion et respect pour construire la France de demain. Une France multiculturelle, multiethnique, une France riche de sa différence et qui se bâtit sur cette différence.

Quoi de mieux pour cela qu’un lip dub, un clip musical où tout le monde danserait gaiement et qui illustrait avec un brin d’humour l’esprit du parti ? Les universités du monde entier l’ont fait, Sciences-po l’a fait, Polytechnique l’a fait, pourquoi un parti politique aussi dynamique et avant-gardiste que l’UMP ne le ferait-il pas ? Or, le cœur du  lip dub , c’est la musique qui sert de support à la chorégraphie. Les militants ont donc logiquement choisi une chanson qui nous annonce gaiement qu’ « il faut changer le monde ». Tout un programme, n’est-ce pas ? S’occuper de la France serait a priori déjà très ambitieux. Mais, changer le monde, c’est mieux. C’est tenir la médiane entre un nationalisme étriqué et des velléités mondialistes ultralibérales. Il n’y a plus qu’à rajouter le nom de « Jésus » au texte pour obtenir la fameuse chanson de La Vie est un long fleuve tranquille. Remarquez, on y entend bien le mot « espérance », vertu chrétienne s’il en est. Soit dit en passant, il semblerait que Luc Plamondon, auteur de ce texte plein de bons sentiments, ait fréquenté un temps le Petit Séminaire. Cela expliquerait peut-être les accents évangéliques qu’assurément Ségolène, Espoir et salut de la France, n’aurait pas reniés.

Le clip commence bien : il s’agit de changer le monde sur fond de tour Eiffel. Certes, cela ne fait pas très « France des régions », mais, les jeunes UMP sont en chemin, ils s’en vont en pèlerinage vers la gare pour y retrouver leur ami, une personne à mobilité très réduite, autrement dit, en fauteuil électrique. La joyeuse compagnie monte dans le wagon de seconde classe. Mais l’ami handicapé a disparu, pourquoi diable? A-t-il pris un autre train, pour Lourdes par exemple ? A-t-il été guéri au contact des apôtres du Parti ? Tout texte sacré conserve ses mystères en dépit de l’exégèse la plus rigoureuse. En attendant, l’UMP est un parti populaire, les classes en mouvement cohabitent bien sagement à l’intérieur d’un train : voila une interprétation originale du marxisme.

Rama Yade nous invite à « marcher à [ses] côtés », mais elle reste assise, avis aux amateurs. Rachida Dati « entend la révolte qui gronde », cela doit faire assez longtemps déjà. En tout cas, si cette révolte est animée par l'ouvrier du clip, jeune bourgeois déguisé armé d’un petit marteau et qui proclame « une nouvelle société », Rachida n’a pas trop de soucis à se faire : le grand soir n’est pas pour demain. Une Marianne noire porte un bonnet phrygien, dommage, ce n’est plus Rama Yade. On l’a obligée à embrasser spontanément un militant blanc, sublimant ainsi dans un geste de camaraderie, voire d’amour christique, ce beau concept de diversité ethnique. Dommage que le jeune militant n’ait pas l’air spécialement ravi. Dans quelques années la jeune fille pourra lui intenter un procès pour « attitude suspecte à l’encontre d’une personne ethniquement diversifiée ».

« La terre soit féconde à tout ce qu’elle a enfanté », une autre jeune fille, enceinte, porte un t-shirt UMP rose. S’agirait-il en fait d’un t-shirt PS ? En attendant, remarquons que si elle est enceinte, c’est qu’elle n’a pas encore enfanté. Décidemment les militants UMP sont en avance pour tout, c’est d’ailleurs pour cela qu’ils nous servent un clip prématuré. En plus, c’est Eric Besson qui nous le dit, serait-il l’heureux futur-papa ? Un sourire énigmatique aux lèvres, il jette avec élégance un pull bleu estampillé UMP par-dessus l’épaule. Eric le rose devenu bleu inaugure ainsi un geste politique qui fera date : le retournement de pull permettant de ne pas se prendre de veste.  Une jeune fille soulève un t-shirt rose « fiers d’être socialistes » pour nous dévoiler un autre t-shirt estampillé UMP. UMP tout court, la fierté n’est pas de mise semblerait-il. Tout socialiste est donc un UMP qui s’ignore, la fierté en moins. Notons ici une méconnaissance de l’esprit socialiste. Une jeune fille socialiste porterait un t-shirt « fières d’être socialistes », autrement dit, accordé en genre et en nombre, car, c’est bien connu, le parti de Ségolène, PDS ou PS pour les intimes, veut abolir les différences entre les sexes.  

Jean-Pierre Raffarin, costume noir et cravate rouge, nous propose à son tour « une nouvelle société ». Je vous livre un scoop : Raffarin, qui a un petit air de Strauss-Kahn dans le clip, est le joker de l’UMP pour 2012. Christine Lagarde à son tour veut nous faire marcher, enfin pardon, nous invite à « venir marcher », elle est debout, c’est encourageant. Subtilement glissé sur un plateau de Scrabble apparaissent les mots « jeunesses », « populaires » et…  « Yallah » !  Yallah, yallah, en avant les amis ! On se croirait dans un épisode de Dora l’exploratrice, mais c’est pour s’assurer que la population française d’origine maghrébine a bien compris qu’on s’adressait-à elle. On a aussi droit à un jeune homme en t-shirt moulant rose-fuchsia, dont la présence proclame haut et fort : nous n’avons pas réussi à avoir Jean-Luc Roméro pour la vidéo, mais rassurez-vous, l’UMP n’oublie pas les personnes à  sexualité(s) différente(s). Frédérique Lefebvre évoque les « chemins de la liberté », qui ont l’air pour le moins tortueux à en juger par le signe cabalistique qu’il fait avec ses mains. Mais ne soyons pas mauvaises langues, cela représente peut-être juste  un cœur. Dans ce cas, l’UMP va avoir rapidement besoin d’une transplantation. Et cela tombe plutôt bien, parce que le parti se propose de devenir expert ès-transplantations : «si les racines sont profondes, nous saurons bien les transplanter ». Encore un scoop : c’est ce que la maman de Pol Pot lui chantait pour le coucher quand il était petit. Quel dommage qu’Eric Besson n’apparaisse pas à ce moment du clip! Qui a jardiné une fois dans sa vie sait que pour transplanter il faut arracher (pauvre petite plante verte qui apparaît dans le clip), et que le succès d’une transplantation dépend de l’adéquation entre la plante et le terrain. Et puis il faut beaucoup arroser…  Mais rassurons nous : même la ministre de l’économie nous dit qu’ « il n’y aura pas de fin du monde » et que « la vie et une éternité ». Maintenant nous savons quoi répondre quand on nous parle de développement durable. De toute façon, il faut « vivre d’amour et mourir d’espérance », exactement comme les immigrants illégaux sur leurs radeaux de fortune au milieu de la Méditerranée. Et comme rien n’est impossible à Dieu, Gilbert Montagné peut tous nous conduire droit au Paradis au volant de sa camionnette.

En somme, le clip ne manque pas d’allusions fort subtiles aux pièces jaunes, aux racines culturelles (curieusement rapportées à une caricature de « la » culture africaine : le tam-tam), au handicap, à la diversité, à l’homosexualité, à l’obésité (noir obèse, mot compte double dans le Scrabble UMP), au football, à la lutte contre le SIDA… On y apprend même que l’UMP recommande la lecture de l’Express et du Nouvel Obs. Et nos jeunes amis de l’UMP de s’échauffer sur la péniche où le clip a été présenté en avant-première. On reconnaît un tel ici, une telle là. « Christine Lagarde a l’air vraiment sympa ». « Rachida a joué le jeu ». « Cela représente bien le parti, ça va faire un carton ». « Nos jeunes ont du talent ». Il y en a quand même qui ont connu des lendemains difficiles. Et oui les amis : « si un aveugle conduit un autre aveugle, ils tombent tous deux dans le fossé », il faut lire l’Evangile jusqu’au bout et boire le calice jusqu’à la lie…

Tout ceci m’évoque cette théorie selon la quelle pour faire un bon roman les ingrédients sont très simples : sexe, argent, pouvoir ; en attendant, aucun ordinateur armé de ces préceptes n’a jamais écrit de best-seller (je ne parle même pas d’œuvre d’art). Ce qui m’amène à ce triste constat : prenez une chorégraphie géante organisée par des étudiants dynamiques sur leur campus, superposez une musique entraînante, et vous obtiendrez un lip dub. Faites faire la même chose par les jeunes « populaires » UMP et vous obtiendrez un  lip daube. Il convient cependant de rendre hommage aux militants. En effet, au vu des performances chorégraphiques de certains, il faut louer le zèle de ces jeunes : si tracer un cercle dans le vide du bout du doigt a l’air si difficile après répétitions, vous n’imaginez même pas à quoi cela ressemblait avant. Que dire de plus, sinon que ce clip est presque digne de Désirs d'avenir ? Je pose donc sérieusement la question : Ségolène Royale aurait-elle sous-traité son compagnon à l’UMP pour financer sa prochaine campagne ? Si c’est le cas, gageons qu’il ne manquera pas de présenter la facture. En attendant, j’ai un nouveau slogan pour les jeunes UMP à scander sans modération : « Esprit de Ségo sors de ce parti! »

 

Ayons une pensée émue pour la pauvre plante transplantée qui n’a pas survécu...

 

Repost 0
Published by Le Chapelier fou - dans Politique
commenter cet article

L'orange Maltaise

  • : L'orange maltaise
  • L'orange maltaise
  • : « Il pourrait se trouver, parmi [mes lecteurs] quelqu’un de plus ingénieux ou de plus indulgent, qui prendra en me lisant ma défense contre moi-même. C’est à ce lecteur bienveillant, inconnu et peut-être introuvable, que j’offre le travail que je vais entreprendre. Je lui confie ma cause ; je le remercie d’avance de se charger de la défendre ; elle pourra paraître mauvaise à bien du monde ! » (Mémoires de la Duchesse de Dino, 1831)
  • Contact

Liens

Archives